Garde le flux RSS dans ta poche ! Suis-moi sur Twitter ! Rejoins ma page Facebook !
Recherche en cours !



Auteur

Angeouille
Partage moi ça !

Ah la la, ces Nada Surf!

Souvenir de 1996! J’étais une jeune femelle mal dans sa peau, boutonneuse, grassouillette et qui plus est timide comme une souris dans son trou! Mais j’aimais déjà la musique! Surtout celle qui passait sur Radio Salü, quasi seule fréquence que je captais dans mon trou paumé, avec feu Europe 2!

Et les allemands, ils savent faire 2 choses correctement: les pâtisseries et la musique… enfin la choisir! ^^

Popular reste donc un souvenir gravé dans ma tête comme celui d’une époque Dieu merci révolue! De par la radio et M6 et ses clips de 3h du mat’ que personne ne regardaient!

Bien qu’extrêment fatiguée pour cause de babysitting de ma propre fille (ouais j’te raconte ma vie aussi, il faut que tu saches que je cumule 3jobs!!!), je me suis résignée à aller voir le groupe!

Bien m’en prit! (c’est soirée expression pourrave à 2€ aujourd’hui!)

J’arrive donc devant la Maroq’ après m’être paumée dans le quartier, comme d’habitude, et là, je donne mon nom et … rien! Pas de « moi » sur la liste! Ah non! On me l’a fait pas! Après avoir passé 10minutes à chercher le fameux contact à appeler en cas d’urgence, et vu passer Benjamin Lemaire, dans le même cas que moi, j’ai finalement accédé à la salle parce que « visiblement y’a eu un souci d’organisation des listes »..? Très original, on me l’a jamais faite!

J’avais donc râté la première partie, comme tout le monde visiblement! Un groupe dont j’ai complètement zappé le nom… et je me fonds en excuses auprès d’eux, de leurs familles et de leurs animaux de compagnie! Je suis impardonnable!

Entrons donc dans le vif du sujet avec les 4 joyeux drilles (ouais 4, ils avaient un guest keyboard/trompette) avec Hi-speed Soul.

Matthew est une bête de scène, et parle un  français irréprochable ou presque (quelques néologismes Cawsiens se sont glissés lors de ce concert, sauras-tu les retrouver?) et il a visiblement un plaisir immense à venir en France jouer!

Daniel a retourné ses dreads dans tous les sens, fumé 4 cigarettes et bu au moins 1bière… ouais! C’est mal! Bouh! Faut se faire un six pack pour être un vrai rockeur!

Ira, quasiment toujours caché de mes yeux par ses comparses s’amusait bien derrière sa batterie, en communiquant avec le trompettiste et en faisant des grimaces que- pour le coup évidemment- je n’ai pas réussi à shooter puisque le batteur n’est pas la personne la plus visible sur scène! Ah bon?!

Une setlist ‘achment bien mise en valeur, avec des titres d’un peu tous les albums, dans tous les sens, pour les puristes, les néophytes et les autres!

5 pour If I had a hi-fi (note le palyndrome! c’est dingue ça! j’m'en remets pas de cette immense découverte!), 6 pour Let Go, 4 pour Lucky, 3 pour The Weight is a gift,2 pour Proximity Effect, 1 pour High/Low! Belle brochette de tubes en puissance!

Oui parce que Nada Surf, ça a quand même 28ans de carrière et 6 albums derrière eux! Et moi ‘jtrouve que Matthew il est super bien conservé pour son âge avancé… <3 ;p

Un Enjoy the Silence version NS, ça vaut la version originale de DM. Comme quoi, faire un album de reprises, des fois, quand on le fait avec talent et originalité, ça rend bien…

Le moment ultime s’est produit sur Firecracker! Y’a eu une communion avec le public! On sentait que y’avait énormément de fans de la première heure (et visiblement, nombre d’entres eux sont venus les 2 soirs! sont oufs ces fans!) et que les « vieilles » chansons leur mettent du baume au coeur et les reboostent pour au moins, fiou, 2 heures, comme une Duracel!

Et en rappel, on a eu droit aux incontournables, aux classiques, aux chansons que tout le monde connait, Popular et Always Love, pour être d’accord et pour se dire en sortant, « ah et t’as vu c’est drôle ces gens qui font semblant de connaître les paroles »… (commentaire véridique!) « putain Nada Surf ça rocks sa mère! »

[iff_galerie name="72157624552583586" mode="mini" source="flickr" auteur="Angeouille" contact_auteur="contact@parsenlive.fr"]

En conclusion , je vous saurai gré Mesdames et Messieurs, de me laisser émettre cet avis un peu subjectif sur le sujet: Nada Surf ça dépote mon pote, ça arrache ma tâche, ça tue mon cul!

Un bon gros moment de rock! J’a-dore! Et je regrette pas d’avoir bougé mes miches jusque dans le lointain 20è pour ça! Ca valait son pesant de noix de cajou!

Maintenant si toi aussi tu veux voir ça de tes yeux vrais, il te reste une solution de rattrapage, ils sont au Festival FNAC Indétendances, ce 31 juillet, parvis de l’Hôtel de ville, à Paris, et c’est gratos!

Profite copain, ça ne se reproduira pas!

La setlist de tes rêves:

Hi-Speed Soul

Happy Kid

Weightless

Love Goes On

Whose Authority

Killian’s Red

What is a Secret

Enjoy the Silence

Electrocution

Blizzard 77′

80 Windows

Ice on the Wing

Love and Anger

Blonde on Blonde

Firecracker

The Way you Hear your Head

See these Bones

—-

Evolucion

Popular

Always Love

Blankest Year-

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)




  Tu as aimé ? Partage !

Lien court : http://pel.me/p7 QRcode

   Ces articles peuvent aussi t'intéresser :





  • Ploum - 30 juillet 2010 @ 14:37

    Le ton « youpi djeun on est cool » de cet article est vraiment pathétique. Mais bref. Si vous faites des comptes-rendu de concert, faites-le bien : cet article ne dit rien, à part « kikoo lol c’été jéniale ».

  • Angeouille • [Auteur de l'article] - 30 juillet 2010 @ 23:28

    J’ai bien lu ton comm’ comme t’as bien lu mon article et j’t'ai trouvé trop mortel kikoulol dans ce que tu dis! j’te kiffe! reste en chien mec!

Un site a fait référence à cet article
  1. Les tweets qui mentionnent Nada Surf @ La Maroquinerie, Paris, 20.07.2010 | ParsEnLive.fr -- Topsy.com

Envie de réagir à cet article ?

(pas obligé)