Garde le flux RSS dans ta poche ! Suis-moi sur Twitter ! Rejoins ma page Facebook !
Recherche en cours !



Auteur

Mathias Lamamy
Partage moi ça !
Interview #3 – Sheryfa Luna


A l’heure où l’émission « Plus Vite Que La Musique » est devenue une ridicule séquence-interview-express de 40 secondes entrecoupée de 2 sponsors à l’issue de laquelle j’ai remarqué que je n’en avais rien appris d’intéressant, je me lance dans de l’interview posée d’une demi heure avec… Sheryfa Luna.

Ce qui peut paraître assez drôle quand on sait que ce n’est que ma troisième. Et que je m’y connais autant en R&B français qu’en grec ancien. Mais que veux-tu, j’aime la musique, toute la musique.

L’actu de Sheryfa Luna, c’est un nouvel album à paraître début décembre, un single All Alone en duo avec Quentin Mosimann, et… et plein d’autres chose que tu vas bien sûr découvrir dans la vidéo !

Alors coupe ton Twitter, ton Facebook, pose tes pieds sur le bureau et profite de la vie.

(Tu peux retrouver la transcription de la rencontre ci-dessous.)

ParsEnLive.fr rencontre… Sheryfa Luna – interview – 03 octobre 2011

 

Moi : Tu prépares en ce moment la sortie de ton 4ème album. Ton public a déjà pu découvrir 2 extraits : « All Alone » avec Quentin Mosimann et plus récemment « Viens avec moi ». Alors première surprise : après 3 albums plutôt R&B, 2 nouveaux titres déjà bien plus electro. A quoi peut-on s’attendre sur cet album ?

Sheryfa Luna : Sur cet album, c ‘est vraiment changement total. Ca veut dire qu’on risque pas de retrouver ce que j’ai pu faire avant, je pense qu’on l’a bien compris avec All Alone et Viens Avec Moi qui sont vraiment comme des teasers pour annoncer ce qui va se passer sur ce fameux quatrième album. C’est vrai que j’avais un peu envie de changement, ça fait un petit bout de temps que j’y pense. Maintenant de là à passer le cap, ça faisait un petit peu peur, fallait attendre que le public grandisse avec moi. j’ai eu l’ocasion aussi de commencer à leur montrer sur scène à les habituer à ce changement.
J’étais à fond cet été, j’ai fait plein de concerts un petit peu partout. C’est là où on commence à montrer le virage et c’est ça qui me rassure parce que je commence à voir les réactions des gens et je me dis j’ai vraiment pris la bonne décision de partir dans ce style parce que c’est pas du tout la même énergie. Ayant fait des concerts avec mes chansons précédentes qui sont plus douces plus calmes et maintenant faire des concerts avec All Alone ou Viens Avec Moi je vois totalement l’énergie comment elle est différente et la réaction du public et je me dis que j’ai bien fait parce que c’est vraiment ce que je recherchais quand je vais sur scène donc je suis très impatiente de partir en tournée pour montrer ce nouvel univers.
Donc je pense que pour le moment on a eu un très bon accueil malgré se chamboulement total de style.

Est-ce que tu appréhendais la réaction de ton public ?
Oui forcément j’appréhendais carrément parce que je me disais que c’etait vraiment un virage complet. Que ce soit dans le look, le style musical, les gens avec qui j’ai collaboré, c’était un virage total. Y’avait des peur qui étaient bien présentes et je pense quand même les avoir bien apaisée, que ce soit avec les médias, ou avec le public.

Est-ce que tu as des nouvelles influences sur cet album ?
L’influence pop je l’avais déjà sur mes précédents albums. L’influence électro que je n’avais pas du tout avant est vraiment installée sur cet album avec des sonorités très dancefloor, des chansons qui bougent beaucoup. Avec des thèmes différents aussi. Dans mes précédents albums, on a pu trouver des thèmles d’amour avec des histoires compliquées. Aujourd’hui, je me tourne plus vers des messages très positifs, de fête, de rêves, d’amour aussi, mais l’amour avec un grand A, l’amour qui va bien. Une énergie totalement différente.

Est-ce qu’une date de sortie est prévue ?
Pas de date fixe pour l’instant. Normalement fin Novembre ou décembre. On termine l’album, on va le paufiner un petit peu d’abord.

Est-ce que tu as des projets d’ici la sortie de l’album et est-ce que tu envisages une tournée par la suite ?
J’envisage une tournée début 2012. On est déjà en train de préparer ce show. Maintenant faudra rester connecté sur les réseaux sociaux pour voir les dates et ça va arriver très vite après l’album.
Et à côté j’ai un projet qui est en train de se monter : je vais monter une association pour les jeunes femmes isolées et les jeunes mamans. Sachant eu j’ai été dans la même sitaution, j’ai eu un enfant à 18 ans, je sais ce que c’est, j’ai vu pas mal de choses qui m’ont outré et je me suis dit « il faut que quelqu’un soit là pour aider ces jeunes femmes« . C’est un vrai projet, rien n’est encore construit, je suis en train de créer tout ça dans ma tête.

Tu as fait des duos avec Matthew Edwards et Quentin Mosimann. Avec qui aimerais-tu également faire un duo ?
Mathieu et Quentin ont été des superbes collaborations. Avant même que ce soit artistique, il y avait déjà un feeling évident, on s’entendait très bien. Après je ne sais pas si j’aurai d’autres duos, ça fonctionne vachement au feeling et après on parle musique. Après des artistes de ma génération… y’en a plein. Mais là, de tête, c’est plus des artistes à l’international.

Même pas un petit nom ?
Oh David Guetta, si ça l’intéresse !

Comment est né le projet de collaboration avec Quentin Mosimann ?
Avec Quentin, on s’était croisé un milliard de fois sur les plateaux télé, sur les concerts. On se parlait souvent mais on n’était pas du tout destiné à faire quelque chose ensemble. Plus tard, on s’est revu sur un salon de jeux vidéo où on testait un jeu de DJ : moi je chantais et lui il mixait. Sur le coup, en rigolant, on s’est dit que ce serait drôle de faire quelque chose ensemble. Dans la foulée, il nous a invité moi et mon équipe à écouter des morceaux à lui, dont All Alone. Je lui ai dit « All Alone, j’adore. Est-ce que t’as déjà des idées, écrit des textes ? » – « oui j’ai déjà des textes, viens, on essaye. ». Il a un petit studio chez lui, dans la foulée on a fait la maquette. Il a envoyé ça le lendemain à notre label qui a adoré. 2 mois après, on avait tourné le clip et on était en promo pour le single. C’était vraiment pas quelque chose de préparé, ça a été très naturel et très rapide. Le chamboulement total.

En découvrant le clip, on constate un autre changement au niveau de l’image, cette fois. Tu sembles vouloir donner une image plus sensuelle, plus « Rihannesque », même ?
Le côté Rihannesque, c’est vrai qu’on me le dit énormément. Il faut être honnête, effectivement Rihanna pour moi est une influence. Rihanna fait ses clips d’une certaine façon, s’habille d’une certaine façon, elle a pas dit « quand je fais ça, personne n’a le droit de le faire ». C’est juste pour répondre, parce que j’ai eu cette remarque plusieurs fois.
Si je n’étais pas Shéryfa Luna, je suis quand même une petite jeune de 22 ans. Quoiqu’il arrive, Rihanna reste un influence pour les filles de notre age. Je pense que Rihanna c’est un modèle d’une génération que ce soit dans le look, dans son style, dans sa manière d’être donc forcément en tant qu’artiste, pour moi, ça devient aussi une influence. Maintenant ce n’est pas copier Rihanna, c’est s’influencer et prendre les bonnes choses. Parce que j’aime cette artiste. Parce que pour moi c’est vraiment une icone.
Pour l’image plus sexy, plus sensuelle, oui. Et je ne pense pas que ça choque. C’est vraiment un choix de ma part où je me suis dit j’ai eu bébé, j’ai mis beaucoup de temps à retrouver ma silhouette. J’ai 22 ans, j’ai récupéré ma ligne, j’ai envie d’être plus glamour et de donner une image plus sensuelle. J’ai plus 18 ans, je grandis aussi donc je ne peux plus rester dans les baggy et les basket. J’aspire à une image plus sensuelle. Et je pense qu’en grandissant en tant que mère, je grandis en tant que femme, donc j’assume plus le côté femme, glamour, sensuelle.

Alors, parlons de look. Tu es sur un projet d’émission de relooking : « Relooking, 3h Chrono« . Il y eu un casting, où en est-on ?
Tout dabord ça ne s’appelle plus « 3h chrono » pour l’instant ! Je n’ai pas encore le nouveau nom.
L’émission est actuellement en montage. On a eu un tournage pendant pas mal de temps, et ça a été une très belle aventure. C’était très drôle de le tourner, d’aider les gens avec des grands moments d’émotion. Je pense que ça vaut le détour et qu’on a bien réussi les relooking. Ca va arriver très très bientôt.

Au printemps dernier, tu as soutenu une jeune chanteuse avec ton manager et le label Arya Entertainement. Qu’est-ce qui t’as motivé dans ce projet ?
Elle s’appelle Helly. J’étais en tournée aux Antilles, en Martinique et je l’ai recontré par hasard. Elle est venu avec un CD, ses coordonnées et qui m’a dit « voilà, je chante« . J’étais dans le speed, je lui ai dit « OK merci, j’écouterai !« . En rentrant à Paris, on l’a écouté avec mon manager. Il s’est avéré qu’elle avait beaucoup de talent et qu’en plus de ça elle était très très joli. Comme en même temps on avait le projet de développer une artiste. Du coup on l’a appelé et on lui a demandé ce qu’elle faisait dans les mois à venir. Comme elle faisait rien de spécial, on lui a proposé de venir à Paris pour commencer à travailler un album. On est encore en plein dedans. Elle est en train de faire son premier album et moi je suis là pour l’aider à enregistrer en studio, à trouver des idées, à se canaliser, à se concentrer; Je suis un peu la petite maman qui la protège. Et un peu la directrice artistique.

C’est nouveau pour toi de gérer une artiste ?
Je l’avais déjà fait, à l’époque où j’avais fait l’Olympia, j’avais une petite artiste de qui je m’occupais qui avait la première partie sur toute la tournée Atmosphère Tour avec moi. Il s’est avéré qu’on a du arrêter de collaborer parce que ça ne collait plus du tout. C’est vrai que je m’étais dit que je ne referai pas forcément ça. Mais c’est plus fort que moi, j’adore ça, j’adore créer, j’adore aider. Et quand j’ai rencontré Helly, j’ai trouvé que ça valait le coup et je me suis relancé dans cette aventure.

Donc on peut s’attendre à un nouveau projet de ce genre.
Peut-être pas tout de suite. C’est vrai qu’elle est encore en train de travailler et on a commencé à entendre parler d’elle avec un court métragre mystique pour la présenter. Elle a fait quelques scènes avec moi et on est dans une phase où on créée son image, où on se concentre vraiment sur le travail qu’on veut . On ne veut pas sortir quelque chose comme ça, on est vraiment dans la création de l’artiste.

Est-ce que tu te souviens de ta première scène ?
Depuis 9 ans je monte sur scène, avec mes frères pour faire les choeurs, mais la première fois que je suis montée sur scène et que j’ai chanté en public en tant que Sheryfa Luna, c’était sur le Hit Machine. C’était très dur parce que je me suis préparé pendant un mois pour l’émission avec des danseurs, des cours de danse non-stop, pour avoir un vrai show et une semaine ou deux avant le Hit Machine, j’apprend ma grossesse. Et là c’est le drame ! J’arrive sur le tournage, tout a changé parce que je ne peux pas danser, l’angoisse totale ! Et je n’ai jamais réussi à regarer ce passage parce que j’avais l’impression de ne servir à rien et d’avoir un gros bide comme ça ! C’était assez drôle comme première scène.
Et toutes les scènes qui ont suivies ont été super dures : pendant quelques mois, je suis monté sur scène enceinte. C’est vrai que je ne me suis pas épanoui sur scène tout de suite, il a fallu attendre quelques mois avant de me lacher et m’éclater.

Avec le recul, imagine que tu puisses remonter 5 minutes avant ta première scène, est-ce que tu te donnerais un conseil ?
D’être moins cripsée ! Ma grossesse ne se voyait pas tellement que ça, mais comme je savais que j’étais enceinte, j’avais l’impession d’être énorme et que les gens allaient le voir. Donc peut-être me dire « Ecoute, t’es pas si grosse que ça, ça ne se voit pas, lâche toi, éclate toi. ». Je ne me suis pas éclaté. Je suis vraiment restée figée en faisant attention à ce qu’on ne voit pas trop que j’ai du ventre.

Est-ce que tu as une date de concert que tu te souviens plus particulièrement ?
Ce serait le 7 avril 2009, ça je ne peux pas oublier : « Sheryfa Luna » en rouge sur l’Olympia c’est juste énorme. En plus le fait d’avoir une salle comble avec toute ma famille.
Parce que quand on arrive sur scène, on essaye de ne pas voir ceux qu’on connait. Je savais que ma famille était là mais je ne voulais pas savoir où. Et là, à un moment je suis sur scène, je lève la tête, et je vois Pascal Nègre à fond dans le concert ! Je crois que ça m’a bloqué pendant environ 5 minutes ! Ca c’est un concert qui m’a vachement marqué.

Qu’est-ce qui te touche le plus pendant un concert ? Est-ce qu’il y a un moment que tu préfères ? l’entrée, la sortie…
Pas la sortie, parce que la sortie c’est horrible ! La difficulté pour moi en concert, c’est la fin parce que j’arrive pas à sortir. Limite j’ai envie de rajouter encore des chansons ou refaire la moitié du concert. Par contre, l’entrée j’adore. C’est là où tu vois les têtes, comment les gens réagissent. Et l’entrée sur scène symbolise vachement ce dont j’ai toujours rêvé quand jétais petite fille : « attention j’arrive ! ». Mais le meilleur moment pour moi sur scène, c’est quand les gens reprennent les chansons et limite j’ai plus besoin de chanter. Quand je pose mon micro et que les gens chantent à ma place par coeur, le couplet, tout. Je crois que c’est à ce moment là où on se rend compte de l’impact qu’on peut avoir. C’est un moment super important sur scène.

En ce moment tu as un programme très chargé. Est-ce que tu as encore le temps de voir des concerts ?
Le dernier concert que j’ai été voir, il remonte… j’ai été voir Rihanna, l’année dernière. Très honnêtement je n’ai pas eu le temps de retourner en concert depuis. J’adore les concerts mais en ce moment, en plus de mon boulot j’ai aussi une vie de maman. Et dans mon temps libre, ma priorité c’est mon enfant donc je fais plein d’activités pour lui. De là à ce qu’il puisse aller en concert, j’ai encore un petit peu de temps, et je ferai ça avec lui. Là j’ai vu qu’il y a Rihanna et Britney Spears qui ne vont pas tarder à arriver et ce serait 2 concert où j’aimerais aller.

Est-ce que tu as une salle que tu apprécies particulièrement ?
En tant qu’artiste, pour chanter, L’Olympia, pour moi c’est la salle où on a un rapport totalement différent avec le public, c’est vraiment intimiste et le son est juste incroyable. C’est vrai qu’un Bercy ou un Zénith ça fait totalement rêver, mais c’est pas du tout la même proximité. Après je dirai pas non à un Zénith, mais je favorise plus un Olympia pour voir un concert, et pour le faire. Le côté très proche de l’artiste que j’aime beaucoup. Et la salle est vraiment très jolie et très agréable.

Alors est-ce qu’en 2 mots tu peux nous dire pourquoi il faut que le public aille te voir sur scène ?
Alors il faut que je me vende, là ! Aujourd’hui, quand on regarde la télé ou comment ça se passe poru tout le monde, on sent que les gens ont besoins de faire la fête. Alors si tu veux décompresser, couper avec les cours, avec le boulot, ou la société, alors tu viens voir Sheryfa Luna. Le concert va vraiment êtr eun moment de fête; On va danser, on va se marre, on va faire le show. Ca va êtr eun truc à ne pas rater, sans vouloir être prétentieuse. On va faire quelque chose de très show à l’américaine, avec des écrans, des danseurs, une ambiance électro. Tu veux te vider la tête, tu veux t’éclater, va voir Sheryha Luna !

Pour conclure, est-ce que tu aurais un artiste que tu nous conseillerais d’aller voir en live ?
Beyoncé ! qui est très forte sur scène. Autant elle est aussi bonne sur le show, les choré, la manière d’être que sur la voix et c’est très dur d’avoir les deux. C’est super agréable parce quand elle chante on a l’impression d’écouter un CD tellement c’est parfait. Après… bon elles se sont séparées, mais les Pussycat Dolls, j’ai beaucoup aimé leur concert, c’est des vraies showgirls, elles dansent, elles chantent à la perfection.

Et un artiste peut-être moins dans la lumière ?
Alors moi je vous conseille d’aller voir un groupe qui s’appelle Lirisystem. J’ai collaboré avec eux sur mon 2ème album. Alors je ne dirai pas qui c’est pour moi, ej pense que les gens le savent. C’est vraime tà voir sur scène. C’est un groupe, ils sont 4 mecs. Eux ils abordent des thèmes pas du tout comme le rap, et c’est un mélange avec des influences rap, rock, reggae dancehall sur des thèmes de la vie de tous les jours. C’est parfois très drole, parfois très touchant. ça peut faire peur comme ça, et c’est un truc … je sais pas comment expliquer, on n’a jamais vu ça. C’est un truc à voir.

Merci Sheryfa Luna !

Retrouvez toute l’actu, les clips, les prochains concerts sur la page de Sheryfa Luna ici !-

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.7/5 (3 votes cast)
Interview #3 - Sheryfa Luna, 4.7 out of 5 based on 3 ratings




  Tu as aimé ? Partage !

Lien court : http://pel.me/aw QRcode

   Ces articles peuvent aussi t'intéresser :





Un site a fait référence à cet article
  1. Sheryfa Luna - Le Temps Court (+ Paroles) | ParsEnLive.fr

Toi aussi, tu peux donner tes impressions !

(pas obligé)