Garde le flux RSS dans ta poche ! Suis-moi sur Twitter ! Rejoins ma page Facebook !
Recherche en cours !



Auteur

Mathias Lamamy
Partage moi ça !
Diana Krall (+ Carine Erseng) @ L’Olympia, Paris – 17.09.09

Devant l’Olympia, les places se revendent à la sauvette sur dans les 100 euros. Oui, ce soir, la place la moins chère était à 78 euros pour entendre Carine et Diana. En pleine crise, c’est moyen. Mais à l’ancienne s’il vous plait, avec la sonnerie à 20h pétantes.

.

Carine Erseng entame la soirée par ses tons jazzy un peu énervée, toute française qu’elle est, nous présentant des morceaux de son album « La Vitesse Supérieure » dans sa robe « porte-jarretelles inside ».

C’est frais et ça s’écoute tout seul. Elle en profite pour faire la pub de son album fraichement sorti. La musique sonne comme Carmen Maria Vega, vieux paris des rues. La voix est plus classique mais efficace.
La suite sur son myspace.

#1
#2
#3
#4
#5
#6
#7
#8
Passez la souris sur l'image pour stopper la lecture.
Photographe : Mathias Lamamy
Refais ta déco, commande un tirage !
Tirage photo pour collections perso, editorial presse, web...
Prenez directement contact avec le photographe pour connaître ses prix !


.

.

Une fois n’est pas coutume, parlons un peu théorie.

.

Le cas du concert de jazz, c’est limite un cas d’école, dans un monde tordu où il existerait des écoles pour ça. Et c’est un cas où je suis encore très loin d’exceller.

  • Le concert de métal, de rock, le truc où ça bouge, tu vois, faut avouer que le groupe+l’éclairage fait (minimum) 50% du boulot. Le photographe n’a plus qu’à jouer au chasseur dans une hangar de poules d’élevages. Y’a qu’à se servir. Mais en version jazz, faut rien attendre d’original du chanteur/groupe (pas de tronçonneuse, pas de fuck au public, etc.), sinon de se placer aux commandes de son instrument de manière normale. Déjà, ça limite l’originalité du résultat.
  • Ensuite, évidemment, le PIANO. C’est gros, c’est noir, ça prend toute la place, et selon sa disposition sur la scène, ça peut foutre la visibilité en l’air. (à voir)
  • 3ème coup classique : la fosse assise, empêchant toute manœuvre d’approche du territoire ennemi de front, tout devant.
  • Pour peu que l’ensemble soit béni du 4ème coup de grâce ultime :
    « ah par contre, d’habitude c’est 3 chansons, mais là, c’est 2. Ah non c’est juste la première en fait. Mais elle est plus longue, c’est pour ça« .
    Prend-moi pour un lapin. 5 minutes, c’est plus long que 3 minutes… C’était vrai. Mais pourquoi cette excuse démagogique ? La vraie raison, on la connait : les clic-clic par dessus, ça fait moyen. Du coup, pour UNE SEULE chanson, faut se la jouer stratégique à fond et optimiser l’assault.

.

.


diana_krall_olympia_strategie

plan de l’Olympia emprunté à Ticketnet qui les fait si bien.

.

J’ai ici opté pour le repli stratégique A directement, avec le problème de ne pas trop gêner la foule du fond; avec une attaque en furtif du côté « dos » de Diana Krall, en espérant qu’elle se retourne vers la fin de la chanson et clic-clac j’t'embarque. Bien vu, mais un peu trop à l’arrache pour en tirer quoi que ce soit.

Notez-ici l’éventualité du repli stratégique B, qui aurait pu donner de bons résultats ici, mais impossible à mettre en pratique sur une seule chanson. J’ai parfois le temps sur 3 chansons.

..

Mais avec toutes ces contraintes le résultat est-il meilleur ? Personnellement, ça me fait courir dans les rangées avec mon matos pour pouvoir tout faire. je me cogne dans les fauteuils, dans les pieds qui dépassent. Je cherche des angles, toujours avec le 200mm. Un autre photographe était avec le 300+doubleur 1.4, mais à f4, l’éclairage était limite sans son monopode. Et j’ai un 70-200 à rentabiliser. Et 200, en position stratégique A, même avec le  40D (x1.6 je crois), adieux aux plans serrés.

Parfois, j’appuie sur le déclencheur même dans un calme, en me disant « t’as qu’une chanson, mec ! » et je ne cherche rien d’original, pas de risques, pas d’angles sympas, pas de recherche de profondeur ou d’effets… toujours focalisé sur le temps. Le résultat de tant de contraintes est forcément fadasse.

Et puis toujours ce problème de se faire dégager au bout de 5 minutes, quand d’autres filment sans résistance juste devant les vigiles.

.

.

A part ça, le concert était très bien. 90mn pour 120 euros ça peut sembler cher à la minute, mais les musiciens doivent les sentir passer. Notamment ce batteur infatigable à la new-yorkaise et puis les doigts de Diana Krall qui courent qui courent qui courent sur son piano.

.


Diana brillait d’une belle robe rouge au milieu de ses 3 musicos à la guitare, contrebasse et batterie. Elle donne 25 ans à tout casser. (son vrai âge est estimé à 45 dans les milieux autorisés)

A noter une version très light et personnelle de « Don’t fence me in« , et le final sur ma musique d’ascenceur préféré : « Girl from Ipanema« .

Elle parle beaucoup entre les chansons, une vraie pipelette, nous racontant comment les idées de chansons sont nées, ou sinon la vie de ses gamins. « Kids made me silly !« . J’ai noté tout de même une blague sur Buzz Aldrin et Buzz Lightyear (Buzz l’Eclair de Toy Story en french) quand elle nous raconte qu’elle voulait devenir astronaute. Pas sûr que beaucoup dans le public de 40-ans-et-plus (tarif oblige) aient bien capté.

.

#1
#2
#3
#4
#5
#6
#7
Passez la souris sur l'image pour stopper la lecture.
Photographe : Mathias Lamamy
Refais ta déco, commande un tirage !
Tirage photo pour collections perso, editorial presse, web...
Prenez directement contact avec le photographe pour connaître ses prix !


.

A la sortie de la salle, on retrouvera Carine Erseng tenant son propre stand, autographant ses CD vendus, qui aura limite plus de succès que le  stand Diana Krall, plus grand mais qui se trompe de cible… Vendre des besaces, des badges et des tee shirt à un public de cuadras en costard, je ne sais pas trop.

Fais-toi plaisir en commençant la semaine sur du jazz.

-

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.0/5 (1 vote cast)
Diana Krall (+ Carine Erseng) @ L'Olympia, Paris - 17.09.09, 4.0 out of 5 based on 1 rating




  Tu as aimé ? Partage !

Lien court : http://pel.me/e1 QRcode

   Ces articles peuvent aussi t'intéresser :





  • Angeouille - 21 septembre 2009 @ 12:27

    Tum tututututututum tututututututututututum tu tutututu tutututututuuuuuuuuuuuuum!
    C’était Gilrs from Ipanema :)
    P’tain les quadras, ces relous qui veulent même pas se taper l’affiche en achetant une casquette DK… ça passerait inaperçu, il la filerait à leurs gosses, et leurs potes croiraient qu’ils aiment Donkey Kong et jouent trop super de la boulette à Super Mario!!! ttsssss les nuls!

Toi aussi donne ton avis !

(pas obligé)